L’hydrogommage est une technique de sablage qui permet de respecter le support traité et évite toutes les dégradations liées à l’emploi de techniques de nettoyage trop agressives.

L’hydrogommage consiste en une projection à basse pression d’un mélange d’eau, d’air et de micro granulats. Selon la fragilité du support à traiter, nous utilisons des granulats à base de silicate de verre, d’aluminium, de carbonate de soude ou de calcite de craie.

 

Ce principe permet de respecter le support traité et évite toutes les dégradations liées à l’emploi de techniques de nettoyage trop agressives tel que le sablage de façade. Pour cette raison, l’hydrogommage est la technique retenue pour la rénovation des monuments historiques. Le matériel spécifique d’hydrogommage projette sur la surface à traiter un mélange à une pression de travail inférieure à 4 bars (la projection est de 25 à 30 bars pour le sablage et de 200 à 250 bars pour le nettoyage à haute pression).

 

Les supports traités peuvent être constitués de pierre dure, pierre tendre, marbre, brique, bronze ou éléments décoratifs en fer forgé…

 

L’hydrogommage est plus doux qu’un sablage traditionnel grâce à l’utilisation d’abrasif (micro granulat) plus fin que le sable, une pression de projection plus douce par conséquent moins agressive. La projection des micro granulats s’effectue avec des matériels permettant une pulvérisation à basse pression à l’aide d’une buse à effet Vortex. Un mélange homogène composé d’air, d’eau et de micro granulat est projeté sur la surface avec un effet tourbillonnant. Ce procédé permet d’hydrogommer latéralement la surface sans l’altérer. L’hydrogommage peut être effectué à sec selon l’environnement du chantier. Mouiller le granulat rend plus lourd la projection et permet de réduire de 80% la propagation de poussière.